Le cycle en V des projets

Véritable incontournable de la gestion des projets du système d'information, le concept de cycle en V peut-être dérivé et utilisé pour l'organisation et le pilotage de tout projet.

Auralor - Cycle projet

                                   Le cycle en V des projets

Pour ce faire, on ne gardera en tête que la valeur qu'il véhicule : la nécessité d'une phase de cadrage et de préparation réalisée en amont. C'est cette  phase qui aura par la suite un effet accélérateur et permettra une optimisation directe de la performance, de la conduite du changement et de la capacité à déployer. 

> Traduisons les phases amonts en approche opérationnelle (*): 

  • La phase 1 vise à traduire puis à valider la stratégie ainsi que les objectifs de la direction générale en élaborant la feuille de route du projet (objectifs chiffrés, grandes étapes, compréhension et traduction opérationnelle du sujet...). C'est en particulier au court de cette phase que l'on devra construire le plan de communication du projet ("story board") ainsi que sa trajectoire.
  • La phase 2 permet d'élaborer et d'arrêter la gouvernance du projet (son organisation, les instances, qui fait quoi ?... ) mais également d'en préparer et d'en visualiser toutes les étapes. Elle se traduit par la conception d'un framework de pilotage contenant l'ensemble des outils nécessaires au bon déroulement du projet : le planning général, le plan de tâches détaillé, l'articulation du plan du déploiement, les indicateurs... mais également les objectifs détaillés, l'amélioration et les résultats attendus, les concepts et les sous-jacents du projet... 
  • C'est au cours de la phase 3, dite de construction ou de conception, que seront rédigés le cahier des charges et tous les documents nécessaires sur les dimensions techniques et contractuelles.

(*) - Il convient d'éviter l'écueil d'une approche trop conceptuelle et de s'en tenir à une approche tactique et très opérationnelle

> On note souvent :
  • Une conception du pilotage (framework) souvent trop rapide, théorique et insuffisante, avec pour corollaire des retards à venir dans l'exécution du projet : objectifs pas clairs, communication insuffisante, conduite du changement pas anticipée, plan d'action trop macro, liste des tâches pas réalisée, faible motivation des collaborateurs,...
  • Une sous estimation de la durée de la phase de déploiement : c'est généralement la phase la plus longue du projet. Elle peut en effet nécessiter de 2 à 4 fois plus de temps que toutes les autres phases cumulées, avec une gestion à plein temps nécessaire.

Auralor intervient sur de nombreux projets. Auralor privilégie un management et une approche très opérationnels. 

 
    © Copyright Auralor - Mai 2016